RDC : Les filles ont droits à l’éducation

Les jeunes filles ont droit à l’éducation comme les garçons. Elles ont droit d’être instruites et éduquées.

Depuis l’indépendance, des nombreux efforts ont été réalisés pour l’éducation des jeunes filles mais elles se heurtent encore de nombreuses difficultés.

avant l’indépendance, à l’époque coloniale, les filles n’allaient pas à l’école, vers 1965, à l’indépendance, il y a eu le vague de premières universitaire, c’était la période de madame Sophie Kanza. Puis, petit à petit, les filles s’inscrivaient au foyer pour apprendre la coupe et couture, la pâtisserie, le tricotage, etc.

A ce jour, les filles sont à l’école mais, c’est difficile au’elles terminent leur cursus. Elles sont encore victimes d’une discrimination. C’est un véritable parcours de combattantes pour réussir à percer et obtenir son diplôme. Et terminer l’université.

Malgré des efforts de scolarisation des jeunes filles, leur réussite scolaire reste un exploit pour beaucoup d’entre elles , elles connaissent des sérieux problème tels que: le poids de la tradition qui a des répercussions sur leur éducation, le problème d’abandon scolaire pour des raisons diverses, dont le mariage précoce des jeunes filles surtout dans les milieux ruraux, le harcèlement sexuel, l’éloignement des écoles et le problème financier.

Ce qui est à retenir, est que la femme doit étudier comme l’homme car la loi, le reconnais. Il faut envoyer les filles à l’école pour apprendre l’ingénierie, les mathématiques, l’informatique, les sciences, etc.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated

Phénomène fille mère dans les quartiers de Kinshasa

Le quartier mombele dans la commune de limete fait face à ce phénomène appelée « fille mère « qui prend de l’ampleur depuis plusieurs années déjà. Dans presque tous les quartiers de Kinshasa, existe des milliers des jeunes filles dont l’âge varie entre onze à vingt, voire moins de 11 ans sont déjà mère ; […]

Spread the love