Les recrues militaires sont-elles une source d’insécurité au camp CETA?

Le camp adjudant-chef Lihau a accueilli, les nouveaux militaires en provenance du camp colonel Kokolo. Placé au camp CETA en transite, ces recrues ont passées deux mois d’attente d’affection.

Cependant, elles manquent les produits de première nécessité et se lance à la recherche de la nourriture, du savon, d’eau potable,etc. Elles recourent auprès de la population en créant une insécurité  dans le Camp, dans les  quartiers environnants et tous prés de l’aéroport de N’djili.

Pour ses militaires en formation dont l’âge varie entre dix-huit et vingt-cinq ans ont besoin d’un traitement digne et responsable. L’état congolais est appelé à faire montre de la responsabilité pour pallier à ce problème.

Kasongo (stagiaire)

Spread the love

One thought on “Les recrues militaires sont-elles une source d’insécurité au camp CETA?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Releated

16 juin: Journée Internationale de Communications Sociales

16 juin Journée internationale de Communications Sociales En ce jour si spéciale pour les spécialites, les experts.es, les chrétiens voire les étudiants.es en Communications Sociales,  le Pape François a choisi l’intelligence artificielle comme thème pour célébrer la 58e journée mondiale des communications. «Il est important de guider les technologies nouvelles, afin qu’il y ait une […]

Spread the love

Podacsts: Divine s’exprime

le projet A toi la parole, podcasts des femmes permet aux jeunes filles de s’exprimer, de prendre la parole en public http://🎤 https://podcasters.spotify.com/pod/show/muabila-bangu-bangu-laetitia/episodes/Divine-au-micro-e2ka7a0 Spread the love

Spread the love