Les recrues militaires sont-elles une source d’insécurité au camp CETA?

Le camp adjudant-chef Lihau a accueilli, les nouveaux militaires en provenance du camp colonel Kokolo. Placé au camp CETA en transite, ces recrues ont passées deux mois d’attente d’affection.

Cependant, elles manquent les produits de première nécessité et se lance à la recherche de la nourriture, du savon, d’eau potable,etc. Elles recourent auprès de la population en créant une insécurité  dans le Camp, dans les  quartiers environnants et tous prés de l’aéroport de N’djili.

Pour ses militaires en formation dont l’âge varie entre dix-huit et vingt-cinq ans ont besoin d’un traitement digne et responsable. L’état congolais est appelé à faire montre de la responsabilité pour pallier à ce problème.

Kasongo (stagiaire)

Spread the love

One thought on “Les recrues militaires sont-elles une source d’insécurité au camp CETA?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Releated

Écho de l’UKA : Kasaï Sport

SPORTS: L’A.S. SAINT-LUC ET L’A.S. MALOLE SE NEUTRALISENT DANS UN DERBY CENTRE-KASAIEN L’Association Sportive SAINT -LUC de KANANGA et l’Association Sportive MALOLE se sont séparées par la marque de 1-1 le Mercredi 11/10/2023 au stade des jeunes de Katoka en match comptant pour la 2 ème Journée de la 5 ème Édition du championnat national […]

Spread the love

UKA : Revue de presse du Mercredi di 11/10/2023

En journaux parus ce mercredi 11 octobre à Kinshasa traitent largement dans leurs colonnes les informations sur le processus électoral, notamment la campagne électorale précoce dénoncée par le CSAC. La Tempête des Tropiques : « Campagne électorale précoce : Indigné, Christian Bosembe promet des sanctions » Au cours d’un point de presse tenu hier mardi […]

Spread the love