Environnement : les défenseurs se disent menacé

Les défenseurs de l’environnement se sentent menacés en RDC et font appel à l’autorité compétente. Ces organisations , dont Greenpeace Afrique ont alerté ce mercredi 24 août 2022 le Gouvernement congolais, qu’ils sont victimes des menaces dont elles affirment. C’est suite à l’opposition à la vente aux enchères de blocs pétroliers en République Démocratique du Congo (RDC) qu’ils sont menacés.

Huit organisations s’inquiètent pour les sites et leurs vies. Après les déclarations du Ministre de tutelle sur les blocs pétroliers, aucun résultat convaincant n’a aboutit.

Trois semaines après l’appel d’offres lancé par le Gouvernement pour 30 blocs pétroliers et gaziers en RDC les défenseurs de l’environnement continuent de faire face à des menaces rendu public sur les réseaux sociaux, y compris des menaces de morts.

Rappelons que ce dernier avaient lancé fin juillet 2022 des appels d’offres pour l’exploitation de 27 blocs pétroliers et 3 gaziers en promettant de veiller au respect des normes environnementales. Mais, ils n’ont pas tenu à leurs paroles.

Greenpeace dénonce ces projets d’exploitations pétrolières et gazières par l’Etat qui met la vie des uns et des autres en danger.

En 2021,  227 défenseurs de la terre et de l’environnement ont été assassiné, le pire chiffre jamais enregistré. Les autorités congolaises doivent trouver des solutions afin de pouvoir garantir la liberté d’expression et leurs sécurités.

Kitoko Angela \ stagiaire.

Spread the love

2 thoughts on “Environnement : les défenseurs se disent menacé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated