RDC : Les mariages des enfants

Madame Dorcas kapinga s’est exprimé au micro de JEM’AH pour donner son avis par rapport au mariage de mineures.

Jem’ah : c’est quoi un mariage des enfants ?

Dorcas Kapinga: mariage des enfants  autrement appelé mariage des mineurs ou précoce. C’est ce mariage qui se passe avant l’âge majoritaire reconnu par l’Etat congolais. C’est à  18 ans qu’un individu est dit majeur.

Jem’ah : que dit la loi par rapport à ce type de mariage ?

Ce type de mariage constitue une violation des droits de l’homme. Bien que des lois l’interdisent, cette pratique néfaste reste très répandue en RDC.

A quoi peuvent s’attendre les enfants qui se marient tôt ?

Le mariage d’enfants donne lieux à une vie de souffrances, de problème et de manque de développement.  Les filles ou les garçons qui se marient avant leur 18 ans  n’ont pas la chance de poursuivre leur scolarité et sont davantage exposées aux violences familiales.

Qu’apporte ce phénomène en RDC 🇨🇩 ?

Ce phénomène est le résultat de l’existence d’inégalités de genre qui ne veut dire où signifie que les femmes et les filles sont traitées comme des citoyennes de seconde zone, privées de leurs droits humains et dépréciés sur la base de leur sexe.

Le mariage des enfants est une manifestation des inégalités de genre. Elles vivent des stéréotypes, des préjugés et mythes qui ne leurs permettez pas de se développer.

Jem’Ah association : quel sont les causes et conséquences du mariage de mineures

 Madame Dorcas : tout d’abord c’est la pauvreté qui poussent les parents à livrer leurs filles au mariage sans leurs consentement, les parents n’arrivent pas à subvenir aux besoins de leurs; le décès de l’un ou de deux parents ou tuteurs ; le divorce, la non scolarisation, etc. La liste n’est pas exhaustive.

Que faire pour pallier à ce phénomène ?

 Chaque individu doit contribuer dans son coin pour pallier à ce problème. L’Etat, les parents, la famille, les écoles et universités, les associations, tous doivent travailler ensemble pour bannir ce fléau.

Naomie Ilanga /stagiaire

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated

Phénomène fille mère dans les quartiers de Kinshasa

Le quartier mombele dans la commune de limete fait face à ce phénomène appelée « fille mère « qui prend de l’ampleur depuis plusieurs années déjà. Dans presque tous les quartiers de Kinshasa, existe des milliers des jeunes filles dont l’âge varie entre onze à vingt, voire moins de 11 ans sont déjà mère ; […]

Spread the love