RDC : Le Mariage forcé

La pratique du mariage forcé est fréquent en RDC et s’appuie sur les vieilles habitudes et traditions. Ce phénomène est constaté dans différents  pays à travers le monde, même les pays dits développé.

Les plus touchés par ce type de mariage sont les jeunes filles ; cela n’exclut pas aussi la vulnérabilité des hommes. En RDC, il y a le phénomène Kitshul chez les peuples Yansi dans la province du Kwilu (Bandundu) qui poussent l’homme à épouser sa nièce, ou proche parent. Et Vice et versa.

Ce qui est décevant, ce sont les mineurs qui sont impliqués, sans défense et par peur des représailles familiales et sorcellerique, elles ou ils se laissent faire. Cette pratique détruit les rêves de jeunes gens.

Or, l’article 16 de la Déclaration Universelle des droits de l’homme  stipule que toutes personnes à le droit de se marier avec la personne de son choix et fondé une famille sans aucune restriction quant à la race, la nationalité, la religion.

Le mariage est réservé à l’adulte pas aux enfants, non plus aux mineurs, l’âge majoritaire reconnu par l’Etat congolais est 18 ans. Le mariage, c’est faire un choix du conjoint et de sexe différent selon le Code de la famille congolais.

De ce fait, tous ceux qui forcent leurs enfants à épouser un homme ou une femme sans leurs consentement doivent savoir que c’est une infraction et c’est condamnable. Pour y arriver, les victimes doivent dénoncer.

Kakenge Sona Dorcas /Stagiaire

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated