GRANDE ÉDITION DU JOURNAL PARLE DU MARDI 11 OCTOBRE 2022 AU KASAÏ CENTRAL

 À la une :

🖊️La nouvelle société civile congolaise s’inscrit contre le retard constaté dans l’exécution des travaux de construction et modernisation de la route Kananga-Kalamba-Mbuji.

🖊️ L’adresse du Gouverneur de province John KABEYA SHIKAYI sur ses premiers jours à la tête l’exécutif provincial suscite des réactions dans la politique et sociale de la province.

🖊️ Les détenus de la prison du Kasaï central vivent dans les conditions précaires.

🖊️ Une conférence a été organisée en marge de la célébration de la journée internationale de la jeune fille par l’ASBL AMOUR PLUS, à Kananga au Kasaï central.

🛑 POLITIQUE🔴

#La_société_civile_du_Kasaï_central monte au créneau pour dénoncer le retard dans l’exécution des travaux de la construction de la route Kananga-Kalamba Mbuji.

La nouvelle société civile congolaise, section du Kasaï central, s’indigne et dénonce le retard constaté dans l’exécution des travaux de construction et modernisation de la route Kananga-Kalamba Mbuji lancé il y a un mois par le Président de la République Félix TSHISEKEDI. Albert NGALAMULUME, son coordonnateur demande aux autorités de s’impliquer dans ce dossier en vue de redonner le sourire aux centre Kasaïens qui attendent et espèrent beaucoup de cette route pour booster le développement du Kasaï central.De son côté, Arsène MBUMBA, Président du conseil d’administration du collectif DIYI DIA KASAÏ, déplore aussi ce retard. Pour lui, le peuple centre Kasaïen doit oublier ce projet de Kananga-Kalamba Mbuji dans cette première législature de TSHISEKEDI à la tête pays et attendre après 2023. Il ajoute que, la société choisie pour l’exécution de ces travaux n’a pas à ce jour au Kasaï central ni bureau, ni engins. En outre, il précise l’engin utilisé pour lancer les travaux par le chef de l’État était de la société Égyptienne ARABE CONTRACTOR.

Quand à lui, le ministre des infrastructures, travaux publics et réaménagement a rassuré l’opinion publique du suivi de l’exécution de ces travaux.KABISEKELE Pascal ✍️.

🔴 L’adresse du Gouverneur de province John KABEYA SHIKAYI, suscite des réactions dans la politique et sociale de la ville de kananga.

Plusieurs acteurs sociaux et politiques ont pris la parole, ce lundi 10 Octobre, au sujet de l’adresse du gouverneur John Kabeya, faisant le bilan de 100 jours à la tête de la province du Kasaï Central. Tel est le cas de Nathalie Kambala, directrice de l’ONG Femmes main dans la main pour le développement intégral (FMMDI ) qui, pour sa part se réjouit du discours du Gouverneur et souligne son engagement dans la lutte contre les violences sexuelles. Pierrot Mutela, adversaire de John Kabeya aux élections passees au poste du Gouverneur de la province, a quant à lui remi en cause ce discours. Il affirme que ce discours n’est pas à sa place vu que l’actuel gouvernement ne réalise pas grand chose pour la province. Il a évoqué le cas du maïs qui se vendait à 1500Fc par mesurette, qui se vend actuellement à 10.000Fc.YAMBA Emmany ✍️

🛑#Éducation.

🔴#La_mise_en_application_de_l_arrêté_portant_fixation_des_frais_à_payer_dans_les_établissements€scolaires. L’arrêté du Gouverneur de province du Kasaï central, John KABEYA SHIKAYI, portant fixation des faits scolaires à payer dans les établissements publics et privés pour l’année scolaire 2022-2023, est d’application dans les institutions scolaires de la ville de Kananga. Tel est le cas du collège Saint Louis, une école conventionnée catholique, située dans la localité Bandayi au quartier Plateau, dans la commune de Kananga.

Fernand MAKOLO, Directeur des études dudit collège, fait savoir que, malgré le retard avec lequel cet arrêté est sorti, il reste déterminer quant à sa mise en application. Par ailleurs, il invite les parents à verser les frais tel que repris dans l’arrêté pour que leurs enfants ne soient pas inquiété pendant la période des examens. En outre, il rassure que bon nombre d’élèves se sont déjà acquittés de cette obligation scolaire qui est le payement des frais. KABISEKELE Pascal ✍️.

🔴La rentrée scolaire 2022-2023 est effective à l’école primaire Kambote du quartier portant le même nom dans la commune de Lukonga. Révélation faite ce mardi 11 octobre 2022, par Alphonsine NYUNGE, Directrice de cet établissement scolaire. Pour elle, la participation des élèves pour cette année scolaire est différente de l’année passée, car justifie-t-elle la gratuité de l’enseignement a permis à tous les enfants d’aller à l’école, pourtant les infrastructures ne disposent pas d’une très grande capacité d’accueil pour les élèves. Alphonsine NYUNGE demande cependant, au gouvernement provincial de réhabiliter l’établissement qu’elle dirige en vu de permettre l’accès des enfants à une éducation de qualité.Emmany YAMBA ✍

🛑#SOCIETE.

🔴Chaque le 11 octobre de l’année, le monde célèbre la journée internationale de la jeune fille. Au Kasaï central cette journée n’a pas passé inaperçu. L’association Sans But Lucratif AMOUR PLUS a organisé une conférence mardi 11 octobre à kananga dans la salle de réunion de la division provinciale de la jeunesse en marge de la célébration de la journée internationale de la jeune fille. À en croire Merveil SANGI LOLA sa coordonnatrice, cette activité permettra d’outiller les jeunes filles sur la prévention des violences sexuelles et celles basées sur le genre. Les participants à cette activité ont remercié les organisateurs et ont promis la mise en application des toutes matières reçues à ce jour.Cette journée instaurée par les nations unies en décembre 2011, a pour objectif de reconnaître les droits des filles et obstacles particuliers auxquels elles font face dans le monde. Il est à noter que le thème retenu pour cette année au niveau international est<<Génération numérique, notre génération>>. KAPINGA Ernestine✍️.

🔴#Des_professionnels_de_médias_et_responsables_des_chaînes_de_radio formés sur les violences sexuelles et celles basées sur le genre dans la province du Kasaï central. L’ONG Cris du Peuple Opprimé a organisé du 08 au 09 octobre dernier, un atelier de formation à l’attention des hommes de médias de la ville de kananga, sur l’exploitation, les abus sexuels, l’accompagnement des victimes et harcèlement sexuel. Au total 48 journalistes ont pris part à cet atelier de formation qui vise à les outiller sur les violences sexuelles et celles basées sur le genre avec les stratégies et moyens dans le but d’éradiquer les violences sur toutes leur forme et aussi à les inviter à animer les émissions en utilisant les thématiques afin de sensibiliser les communautés sur la nécessité de combattre les violences sexuelles et celles basées sur le genre dans la région du Kasaï. Notons que, c’est la salle de réunion de L’UNICEF qui a servi de cadre à cette activité. KABISEKELE Pascal✍️

🔴#Une_fille_mineure_victime_d_un_viol_à_deux_reprises_à_Kananga. Une fille âgée de 13 ans a été violée par un infirmier le samedi dernier, à Kananga. Selon l’ONG Femme Main dans la Main pour le Développement Intégral par l’entremise de sa Directrice pays qui livre cette information, cette fille déjà violée s’était rendue dans une structure sanitaire pour les consultations et la prise en charge médicale est de nouveau abusée par l’infirmièr traitant. Ce dernier a été appréhendé et se retrouve derrière le barreau.

Ainsi, cette structure qui milite pour la promotion de droits de la femme et de la jeune fille réitère son ferme engagement de combattre les violences sexuelles et celles basées sur le genre sous toutes leurs formes dans la province du Kasaï central. BAKUMBANE Emerence

🔴#La_population_de_kamboté dans la commune de Kananga qui s’adonne principalement à l’agriculture a un accès meilleur au soins de santé à l’exception de la condition difficile liées au finance qu’elle traverse. Affirmation de l’infirmier titulaire du centre de santé kamboté lors d’un entretien nous accordé le mardi 08.octobre 2022, Victor Batuamba qui dit recevoir beaucoup des patients pour les soins de santé, s’inquiète de même de l’incapacité des patients à assurer le paiement de leurs soins.Notons que, ce centre de santé Urbain au rural unique pour cette contré, est appuyé par plusieurs partenaires dont : USAID, UNFPA ceci dans le soucis d’apporter le traitement de qualité aux personnes résidents cette partie de la province du Kasaï central, d’où ça demande aux partenaires de renforcer leur apport financier à cette zone de santé. Hubert KALONJI✍️

🔴#Le_directeur_de_la_prison_Centrale_de_kananga lance un appel aux autorités provincial de songer aux conditions de vie au quelle font face, le disant lundi 10 octobre 2022, Tshiamala Lonji révèle que ces prisonniers vivent sans nourriture et sans eaux. Et ajoute que ces conditions causent des maladies et des pertes des vies humaines dans cette maison carcéral. Ainsi, il invite le gouvernement provincial à la prise en charge des prisonniers mais aussi à accélérer le traitement des dossiers des enfants mineurs en vue de leurs acquittement et libération.Il signale que la prison de kananga compte à ce jour les mineurs estimés à 20% sur le 100% de détenus de la prison Tshiamala. Hubert KALONJI

🔴 L’accès à l’eau potable demeure un casse-tête pour les habitants de Kambote. La pénurie de l’eau potable à Kananga, la situation inquiète plus d’une population. Constat fait, ce mardi 11 octobre à Kambote dans la commune de Lukonga au Kasaï central. Les habitants de ce coins traverse un calvaire quant à son approvisionnement en eau. Ils vivent de l’eau de puits qui n’est pas traitée et qui cause beaucoup de maladies notamment la malaria, la fièvre typhoïde et des amibes… Ce qui impactent sur la santé des habitants de cette contrée de la ville de Kananga, c’est ainsi qu’ils interpellent le gouvernement provincial à trouver des solutions adéquates et palliatives pour mettre fin à cette pénurie d’eau potable dans ce coin. Emerence BAKUMBANE .✍️🛑

ENVIRONNEMENT.

🔴 Le marché SALONGO figure parmi les marchés propres de la ville de Kananga, c’est ce qu’a fait savoir l’administratrice dudit marché, hier mardi 11 octobre, lors d’une interview exclusive nous accordée. Lyna NGONDO BAKAJIKA, Administratrice du marché SALONGO, indique que, les immondices sont rassemblées chaque samedi et puis jetées dans un puits grâce aux brouettes et bêches qui leur avaient été remises par la mairie de la ville de kananga pour lutter contre l’insalubrité dans sa juridiction. Toutefois, elle invite les marchands et marchandes à cultiver l’esprit de salubrité pour éviter les maladies qui proviennent des immondices. KAPINGA Ernestine.✍️.

Presse UKA/ L1 Communication

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Releated

Kinshasa : Lancement au palais du Peuple du cadre de concertation entre la CENI et la société civile aux élections de 2023

Kinshasa,24Novembre2022   La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a, lancé ce jeudi 24 novembre, les travaux du cadre de concertations entre la CENI et la société civile au processus électoral, dans la salle de spectacle du Palais du peuple. La CENI a présenté la loi électorale et ses mesures d’application ;  la loi portant identification et […]

Spread the love

20 Novembre : Journée mondiale de l’enfance célébrée à l’école Main ✋ ouverte à Kasavubu 🇨🇩

L’organisation non gouvernementale pour le développement de la Republique Démocratique du Congo, RDC 🇨🇩 « Jem’ah Association» est une ONG installée à Kinshasa. Dirigée par Madame Laetitia Muabila Bangu-Bangu, elle a pour mission l’encadrement des jeunes et des femmes. Cette association organise chaque année des visites des écoles et des orphelinats dans la ville de […]

Spread the love